Définition : Mot d’origine allemande pouvant se traduire par « double » ou « sosie », il désigne tout ce qui fait référence à la dualité chez l'être humain. Dans le folklore, c’est l’apparition fantomatique d'une personne vivante, qui apparaît afin de semer la confusion dans l’esprit de sa victime.

Par exemple, dans la série Twin Peaks de David Lynch, l’agent Dale Cooper rencontre son doppelgänger dans la Black Lodge lors du dernier épisode de la saison 2.

 

Dirigée par la comédienne et metteuse en scène Delphine Meilland, la compagnie s’inspire de la définition ci-dessus pour caractériser son esthétique et sa vision du théâtre : un double qui ressemble trait pour trait à la réalité, mais qui la déforme afin de procurer au spectateur une sensation étrange.

 

C’est pourquoi nous travaillons sur l’écriture de plateau et le jeu improvisé : nous voulons effacer tant que possible la théâtralité et ainsi, inviter le public à plonger le plus loin possible avec nous dans la fiction. En mettant en tension l’hyper-réalisme et le merveilleux, les spectacles de Doppelgänger sont pensés comme des expériences sensitives, des voyages ayant pour but de faire frémir celui ou celle qui y assiste.

 

La compagnie tend à s’approprier des oeuvres ou des thématiques ancrées dans la mémoire collective. Nous voulons ré-explorer et ré-interpréter ce qui constitue la culture populaire afin d’en faire résonner le contenu de manière inédite chez le spectateur, et démontrer ainsi que le théâtre, de par son pouvoir cathartique et libérateur, réunit autant qu’il questionne.


Crédit photo : Marie Pétry