After the end

de Dennis Kelly

Création pour l'événement “L'INCRUSTE” Février 2017

ASSOCIATION ACTED

Chapelle Saint Anne, La Riche


Lecture publique Novembre 2016

Soirée théâtre débat

"Réalité et représentation du harcélement"

Université François Rabelais de Tours - S.S.U. - C.R.I.A.V.S.



“LOUISE : Je pense 

que la seule manière pour les gens de te détruire, c’est de les laisser te transformer en quelqu’un d’autre. 

 

MARK : C’est facile à dire pour toi, hein. « Ne deviens pas quelqu’un d’autre. », « Sois toi-même ». Tu as tout. Les gens comme toi ont... 

Les gens veulent être avec toi. Quand tu débarques dans un pub les gens se disent « Ah super, Louise est là. ». Ton rire, ton sourire. Tu sais t’habiller, tu sais quoi leur dire, quoi penser, quoi croire. T’as des amis, des bons des vrais amis et tu aimes être avec eux et ils adorent être avec toi, tu restes pas là, à te dire « Qu’est-ce que je vais bien pouvoir dire, putain, ce sont les seuls amis que j’ai et je ne sais même pas quoi leur dire, je rend mes propres amis mal à l’aise. » Toi tu ris. Tu souris. Et les gens regardent ton sourire et ils se disent que c’est la plus belle chose qu’ils ont jamais vue. Ils pensent que ça les fait ressembler à des morceaux de charbon, mais ils ont envie d’être près de toi, même si ça leur fait mal, même si ça les tue et que ça transforme leur âme en poussière.”



La pièce est un huis-clos. L’histoire du séjour de deux survivants dans un abri anti-atomique après un attentat terroriste. Ou bien la chronique détaillée d’une séquestration inavouable.

Louise et Mark n’ont pour seules ressources que de quoi survivre quelques jours.

Une explosion semble avoir tout ravagé à l’extérieur.

 

Jeu :

Jules Jacquet

Louise Maurice

Emilie Cousteix (format lecture)

 

Direction d'acteurs :

Quentin Mabit

Photos : ©Laurène Nouvellon