Louise Maurice


Née en 1992 à Tours, Louise est blonde depuis quelque temps, mais qui sait. Elle aime le cinéma, la photographie et la musique, des univers qui influencent et nourrissent son univers théâtral.

 

Elle commence la scène en 2004 avec le Barroco Théâtre (37), entre en 2006 dans section Théâtre du Lycée Grandmont (37) et en 2010 au CRR de Tours. Elle y apprend plusieurs techniques d’interprétation, diction et improvisation auprès de

Philippe Lebas, Christine Joly, Didier Girauldon, Alexandre Le Nours, Camille Trophème, Jean-Marie Villégier, Vanasay Khamphommala, Jacques Vincey. Elle y développe un réel goût pour la mise en scène et monte ses premières pièces : Macbeth, de Shakespeare, Marie Tudor, de Victor Hugo, Crépuscule, de Zinnie Harris et L’Abattage rituel de Gorge Mastromas, de Dennis Kelly. Elle jouera dans les mises en scènes de Dom Juan, de Redjep Mitrovitsa en 2014 et Légendes de la forêt Viennoise, de Thomas Gaubiac en 2015.

En 2016 elle obtient son Diplôme d’Études Théâtrales.

En 2017 elle joue dans After the End, de Dennis Kelly, dans le cadre du festival l’Incruste et y porte une mise en scène créée spécialement pour le lieu, la Chapelle Sainte Anne de La Riche. Elle co-créé avec Laurène Nouvellon la compagnie (in)Human, au sein du Poulpe, et participe à sa première création Love and Money, de Dennis Kelly, en tant que comédienne.

Depuis 2016 elle fait partie du spectacle Les Promesses du Déluge, écriture collective dirigée par Benjamin Chapelot, avec la compagnie SiC, où elle assure la création vidéo. En parallèle, Louise est photographe professionnelle, spécialisée dans les spectacles vivants, les tournages et les portraits de comédien•ne•s et travaille sous le nom M[Art]ha.

 

Avec le Poulpe, elle souhaite vivre et partager l’incroyable aventure de la création collective.