PAR LE COLLECTIF D'ACTEURS DU POULPE, FEAT. ALEXANDRE LE NOURS

Création 2020

 

 

DE ET AVEC 

Cécile Carbonel - Jules Jacquet 

Quentin Mabit - Louise Maurice

Delphine Meilland - Laurène Nouvellon

Nicolas Spina - Maude Terrier

 

FEATURING

Alexandre Le Nours

 

LUMIÈRES

Paul Berthomé

Pour notre deuxième spectacle, notre projet est de nous approprier une fiction (roman, nouvelle, film...) inspirée par un fait divers ayant réellement eu lieu. Ce fait divers aura pour sujet un événement exceptionnel (crime, disparition...) mettant en scène une galerie de personnages reliés de près ou de loin à l’événement en question. Nous souhaitons aborder dans ce spectacle deux grands thèmes : les relations de pouvoirs entre les êtres et la vérité comme inévitablement subjective.

 

Pour notre deuxième spectacle, nous faisons appel à un comédien, Alexandre Le Nours, pour co-mettre en scène le spectacle.

 

Parce que j’adore le mot « featuring » : C’est aussi important que la célébrité à qui on l’accole mais ça reste un

événement, une collaboration exceptionnelle.

Parce que nous nous risquons (individuellement et collectivement) à chercher une relation sincère, faite de pudeur

et de gêne, d’admiration et de défi, de séduction aussi.

Parce que j’ai toujours adoré les faits divers, je les lis, je les retiens, certains me collent dessus comme des plumes

sur du goudron.

Parce que je suis fasciné par les mythomanes, quintessence absolue d’instinct de prédation, de délire de possession

et de pulsion de mort (désir d’être démasqué).

J’ai envie de fumée et de musique live (tout d’un coup un band sur scène mené par Walker Kid), d’espaces

découpés comme un corps en morceaux, de sang de miroir, de gras, de poisse.

J’ai envie d’un vrai chiottes ou d’une vraie baignoire, d’une intimité de salle de bains. J’ai envie de néons, de corps

suréclairés, de femmes épuisées et d’hommes taiseux.

J’ai envie d’ongles sales.

J’ai envie de perruques, d’un playback de Kate Bush, de santiags et de peignoirs.

J’ai envie d’hommes et de femmes qu’aucune sexualité n’effraie.

J’ai envie de perceuses et de pansements.

J’ai envie de cruauté et de blagues cannibales.

 

Extrait d’un message d’Alexandre Le Nours, adressé au Collectif Le Poulpe

Crédit photo : Portrait de la famille Ramsey (Patsy, Burke et JonBenét)